Le webdesign est mort, vive l'UX

Analyse de l’évolution du webdesign

Sources incluses dans les liens de texte

Temps de lecture 1m30

Certains prédisent la fin des sites web. Généralement perçue comme une provocation, cette affirmation n’en traduit pas moins une évolution indéniable de notre façon d’utiliser le web. Si à l’heure actuelle les sites internet restent le média web principal pour la recherche d’information en ligne, il est probable qu’ils perdent du terrain face aux applications et aux réseaux sociaux. En conséquence, le webdesign, ou l’art de sublimer une page web n’a plus forcément d’avenir. En voici les causes principales.

La navigation sur mobile

Le trafic internet sur mobile a explosé en 5 ans, devenant ainsi la premier canal de navigation avec 51,3% de l’usage mondial d’Internet en 2016. Évolution largement encouragée par les fabricants de smartphones et les moteurs de recherche. Aussi, consommer du web via mobile nuit directement à la fréquentation des sites internet, en concurrence directe avec les applications mobiles et les réseaux sociaux, dont l’utilisation sur mobile est beaucoup plus naturelle.

Moins d’innovations significatives

En 2017, les sites web sont arrivés à maturité et force est de constater que les dernières innovations majeures en webdesign commencent à dater. C’est le cas par exemple du responsive design, aujourd’hui devenu la norme lors de la conception d’un site web. Ce manque d’innovation conduit doucement mais surement à un nivellement par le haut des sites internet, si bien qu’il est de plus en plus difficile de se démarquer grâce au webdesign.

Évolution des moteurs de recherche

S’il est fort probable que Google ne souhaite pas la mort des sites web (qui génèrent encore 88% de son chiffre d’affaires notamment grâce à l’achat de mots clés), nous assistons tout de même à un changement perceptible sur certaines requêtes courantes, pour lesquelles il n’est plus nécessaire de consulter de pages web :

Ainsi, sur une requête comme « Restaurant Paris », Google propose un plan avec l’emplacement des restaurants, une liste d’établissements, leurs numéros de téléphone, l’itinéraire, des avis clients et une notation…

A moyen terme, nous pouvons facilement imaginer des applications fonctionnant en symbiose autour d’un même besoin exprimé. Par exemple, rechercher un restaurant et obtenir automatiquement ses coordonnées sur Google, le temps de trajet sur Waze ou Google Maps et les commentaires sur trip Adizor ou Yelp. Encore une fois en se passant de sites web.

Quel est l’avenir du webdesign ?

L ‘avenir du webdesign ne s’inscrit donc pas dans la création sites internet mais plutôt dans le design d’une expérience globale, multi-canal. L’enjeu ne sera donc plus de designer une page web mais de concevoir un design cohérent entre un objet connecté, un site internet, une application, une marque. Son avenir passe donc par L’UX (User Experience) soit une réponse adéquate à un besoin utilisateur, bref le design d’un service.

Ces évolutions rendent le métier de webdesigner d’autant plus complexe et passionnant.

2017-06-21T19:25:01+00:00